Living Packets, le colis intelligent et participatif

Living Packets, le colis intelligent et participatif

 

Une entreprise lucéenne vient d’inventer un mode révolutionnaire de livraison.

Living Packets, le concept qui pourrait révolutionner la livraison des petits colis, a vu le jour ces derniers mois à Sainte-Luce, au sein de l’entreprise PA Cotte. Laurent Gaussin, 47 ans, spécialiste de l’électronique d’innovation, y a installé l’atelier de Recherche Et Développement de son groupe. La maison mère est basée en Suisse car la société travaille en secret sur un produit High Tech de luxe. Mais l’actualité du moment, Living Packets, n’a rien à voir avec le luxe. C’est un nouveau mode de livraison express des colis, "direct et sans impact écologique", explique Denis Mourrain, 45 ans, directeur de cette filiale de PA Cotte : "l’idée est née d’une expérience personnelle, celle d’un colis perdu". D’où l’invention de cette petite valise intelligente verte et noire, dotée d’une alarme, d’une fermeture électronique, d’un appareil photo et d’un capteur de température. Un gadget pour James Bond ? Non, un mode de livraison sécurisé, via des "Voyageurs" qui acceptent de jouer le jeu pour 10 € par trajet.

Guardians. Living Packets veut remplacer les temps d’attente de la livraison traditionnelle par des circuits courts reposant sur des "Guardians", des points de distribution décemment rémunérés (2 € par colis). Après la France, la filiale a créé des antennes à Berlin et Londres. Livrer son colis dans la capitale anglaise reviendra à 18 € pour un trajet de 3 heures. La start-up ne fait pas que bouleverser le schéma classique de livraison, il secoue aussi le modèle économique des start-ups, partageant 50 % de ses profits avec des sponsors pouvant acheter un ou plusieurs Living packets. L’application mobile sera lancée en septembre. PA Cotte a déposé 5 brevets, recruté une dizaine de personnes et investi 1 million d’€ dans Living Packets à partir du constat suivant : en 2016, 37 millions de Français ont acheté sur Internet. 52 % d’entre eux préfèreraient utiliser un mode de livraison collaboratif. www.livingpackets.com

 

Lundi 11 septembre 2017
 

Partager

Suivez-nous sur

Accès rapide