Ce soir, présentation des travaux sur le lit de la Loire

Lit de la Loire : à la reconquête du fleuve

 

En un siècle, la ligne d’eau et le fond du lit de la Loire ont chuté de plusieurs mètres. Voies Navigables de France va mener des travaux pour lutter contre l’érosion du fleuve. Concertation en avril.

De 2020 à 2023, VNF et ses partenaires* vont restaurer le lit de la Loire entre les Ponts de Cé et Nantes, qui a chuté de plusieurs mètres après des décennies d’érosion. Une grande concertation sur ce programme est organisée du 30 mars au 29 avril, avec notamment une présentation-débat et un atelier à Sainte-Luce. "Cette phase de dialogue va permettre à chacun de s’informer et de s’exprimer sur le projet", explique VNF, l’établissement public qui gère les principales rivières et canaux de France (6 700 km de réseau). De quoi s’agit-il ? Ces travaux s’inscrivent dans le plan Loire Grandeur Nature, dont le but est de "permettre au fleuve de retrouver son équilibre, après plusieurs aménagements réalisés aux cours des XIXe et XXe siècles". L’impact de la navigation, l’extraction massive du sable, le creusement du bassin à marée et les activités humaines ont en effet aggravé les phénomènes d’érosion et d’incision du lit. Pour y remédier, le programme d’aménagement de VNF repose sur deux grands principes d’intervention.

Sédiments. En premier lieu, le remodelage des ouvrages de navigation aura pour but "de redonner de l’espace et de la liberté à la Loire et de mieux connecter les annexes fluviales et bras secondaires au bras principal". Ce remodelage permettra également de "libérer des sédiments pour qu’ils puissent être emportés par l’écoulement de la Loire et déposés en aval, notamment là où le lit du fleuve s’est trop creusé". Deuxième principe, "la création d’une zone de transit en amont de Nantes pour réduire la pente de la ligne d’eau et favoriser le dépôt des sédiments en amont de l’aménagement" et ainsi "contribuer au rehaussement du niveau des fonds". Trois secteurs sont concernés : à Bellevue, entre Sainte-Luce et Saint-Julien-de-Concelles, entre Anetz et Oudon et entre Montjean-sur-Loire et Ingrandes-Le Fresne sur Loire. À Bellevue, les travaux permettront de "réduire les pentes hydrauliques et donc les vitesses d’écoulement, et de favoriser les dépôts de sédiments". VNF précise que ce programme de rééquilibrage s’inscrit dans un contexte bien particulier : "sur ce secteur, la Loire fluviale devient estuarienne avant de rejoindre l’océan, influençant les conditions environnementales. Ainsi, l’effet de la marée est perceptible jusqu’à Ancenis, alors que l’eau douce apportée par la Loire rencontre l’eau salée amenée par les marées à l’aval de Bellevue". Au total, 42 millions d’€ de travaux sont prévus pour traiter 20 km de lit sur 3 sites. Présentation/débat mardi 10 avril à 19h30 salle Renée-Losq place du Général de Gaulle, suivie d’une séance-atelier jeudi 19 avril à 19h30 salle Félix-Tessier, 49, rue Olympe de Gouges (inscriptions sur www.contrat-loire-annexes.fr).

 

* Agence de l’eau Loire-Bretagne, Région Pays de la Loire, Groupe d’Intérêt Public Loire-Estuaire, Conservatoire des espaces naturels des Pays de la Loire.

 

Les trois secteurs concernés par les travaux

 

Repères

VNF prévoit 3 ans de travaux (à partir de 2020) pour restaurer le lit de la Loire entre Nantes et les Ponts-de-Cé. Trois sites d’intervention sont prévus, dont Bellevue entre Sainte-Luce et Saint-Julien-de-Concelles.  Après la concertation d’avril, une enquête publique aura lieu en 2019.

 

Mardi 10 avril 2018

 

Partager

Suivez-nous sur

Accès rapide