Les projets phares pour Sainte-Luce

pucesbleuesLes projets phares pour Sainte-Luce

 

Le programme d’investissements 2017/2020 de la mairie repose sur 4 priorités : loisirs et sports dans les nouveaux quartiers, accueillir et accompagner les jeunes lucéens, des équipements rénovés et accessibles, la nature en ville. 15 millions d’E de travaux sont prévus d’ici 2020. Voici les projets phares de la seconde partie du mandat et leurs dates prévisionnelles de mise en oeuvre.

 

pucesbleuespetitUne halle de sport - Seconde semestre 2019

 

Une halle de sport

 

Son ouverture est prévue à l’automne 2019. La mairie va acquérir un terrain de 6000 m2 à proximité du groupe scolaire Félix-Tessier, non loin du plan d’eau de la Minais. Elle sera composée d’une grande salle pour le badminton, le basket, le handball et le volley et d’une petite salle pour les sports de combat et l’expression corporelle. Au cœur des nouveaux quartiers et avec le skatepark, le plateau sportif, les jeux pour enfants et le plan d’eau, elle s’adressera à tous les Lucéens. 

Coût prévisionnel de l’opération : 5,5 millions d’€.

 

 

pucesbleuespetitUn skatepark et un city-stade - Été/automne 2017

 

Un skatepark et un city-stade - Été/automne 2017

 

Le skatepark et le plateau sportif sortent de terre cet été, deux ans avant l’ouverture d’une grande halle de sport.
En 2019, les Lucéens auront à leur disposition un véritable parc de sports et de loisirs le long de la ligne du Chronobus, dans le quartier de la Minais et non loin de celui des Islettes. D’ici là, deux autres équipements vont voir le jour sur un site qui compte déjà un plan d’eau et des jeux pour enfants, le tout à proximité de l’école Félix Tessier. Sur un espace de 2000 m2, la mairie construit actuellement un plateau sport clôturé de 540 m2 et un skatepark de 1200 m2. Le plateau sportif doit être mis en service au début de l’été, le skatepark fin octobre. Le coût de l’opération est de 515 000 €.
Référence. « Ces équipements sont adaptés aux besoins des jeunes, explique Laurent Daniel, adjoint aux sport. Leur usage sera multiple : pour les habitants du quartier, pour l’ensemble des habitants, pour les écoles et pour l’animation sportive municipale ». Le skatepark sera dédié aux sports de glisse (Bmx, trottinette, skate, roller), qu’ils soient pratiqués par les spécialistes ou les amateurs. Le plateau sportif permettra de jouer au basket, au football et au handball. L’ensemble sera en libre accès, avec des créneaux réservés aux écoles et à l’animation sportive municipale. Visible depuis la route de Thouaré, le skatepark sera doté de 24 modules dont un
« bowl » d’1,50 m pour les spécialistes. Il sera construit en béton semi-enterré et intégré dans le paysage du parc. « Sa dimension, la diversité de ses modules et son intégration paysagère devraient en faire un équipement de référence», souligne Laurent Daniel. Et une étape dans l’aménagement de l’Est de Sainte-Luce, où vivent désormais des milliers d’habitants.

Coût prévisionnel de l’opération : 515 000 €.

 

 

pucesbleuespetitDes jardins familiaux - Rentrée 2017

 

Des jardins familiaux - Rentrée 2017

 

Le projet a pris du temps car il fallait recenser des besoins et trouver le bon emplacement. Finalement, les jardins familiaux verront le jour à la rentrée 2017 au sud du quartier de la Minais, entre la rue de la Rongère et la rue de la Gironnière. Le site (5000 m2) accueillera 40 parcelles de 50 à 70 m2 chacune. 30 personnes ont déjà fait connaître leur intérêt pour exploiter leur petit terrain au sein de cet espace collectif aménagé par la mairie pour un coût estimé à 170 000 €.

Coût prévisionnel de l’opération : 170 000 €.

 

 

pucesbleuespetitLe parcours de la coulée des Islettes - 2018

 

Le parcours de la coulée des Islettes - 2018

 

Un continuité piétonne et cyclable éclairée entre le quartier des Islettes et celui de la Minais : c’est l’objectif du parcours de la coulée des Islettes, aménagé le long du ruisseau du même nom. Il permettra aussi de traverser la route de Thouaré en toute sécurité et devrait être agrémenté d’aires de jeux et de détente. Cet aménagement très attendu est prévu en 2018. Ce projet sera réalisé dans le cadre de la ZAC (Zone d’Aménagement Concerté) de la Minais par Nantes Métropole. Des itinéraires cyclables verront également le jour, notamment rejoindre les bords de Loire et les quartiers Est au centre-ville.

 

 

pucesbleuespetitLe parcours nature et santé - Été 2017

 

Le parcours nature et santé - Été 2017

 

Le parcours nature et santé sera un itinéraire de balade accessible aux personnes âgées ou à mobilité réduite, une boucle d’1,6 km de la maison de retraite au parc de la Verdure (derrière le théâtre Ligéria), tout près du centre ville. Des bancs, des aménagements pour faire des exercices et un jardin des odeurs seront aménagés tout au long d’un parcours balisé. Le site a été choisi car proche du centre ville et de la maison retraite. Il ne reste que quelques portions à aménager pour rendre le parcours totalement accessible. La mairie envisage d’organiser des balades accompagnées par des animateurs sportifs. Le but : la convivialité, la découverte de l’environnement local et la santé. En effet, ce type d’aménagement peut renforcer l’autonomie et diminuer les risques de fractures. Le parcours nature et santé a été initié par le comité consultatif handicap, composé d’élus et citoyens. L’association Clémentine a recensé la flore locale, qui sera mise en valeur de façon pédagogique.

Coût prévisionnel : 30 000 €.

 

 

pucesbleuespetitLe Point Information Jeunes - Fin 2017

PIJ pour Point Information Jeunesse. Un lieu d’écoute, de conseil, d’orientation et d’accompagnement pour les jeunes Lucéens de 15 à 25 ans. Emploi, orientation, logement, prévention, sexualité, tous les thèmes y seront abordés. Reste aujourd’hui à déterminer le lieu, vraisemblablement dans le centre-ville, non loin des transports collectifs. Agréé par le CRIJ (Centre Régional d’Information Jeunesse), le PIJ sera complémentaire du Patio qui propose des animations aux 12-18 ans.

Coût prévisionnel : 160 000 €.

 

 

pucesbleuespetitUn accueil périscolaire unique à la Reinetière - 2018

 

Un accueil périscolaire unique à la Reinetière - 2018

 

La semaine de l’enfant ne se limite pas à la classe. Il y a les temps « périscolaires » (le midi, avant et après la classe) durant lesquels la mairie propose des activités encadrées. Si les groupes scolaires du centre et Félix-Tessier disposent d’un lieu unique dédié à ces activités, ce n’est pas le cas du groupe scolaire de la Reinetière. D’où le projet d’un nouvel accueil périscolaire unique, qui sera construit à proximité de l’école.

Coût prévisionnel des travaux : 310 000 €.

 

 

pucesbleuespetitDes équipements plus confortables et plus économes en énergie - 2017 à 2020

 

Des équipements plus confortables et plus économes en énergie - 2017 à 2020

 

Sainte-Luce est une ville déjà bien dotée en équipements : le Théâtre Ligéria, l’école de musique Sinfonia, la médiathèque, les écoles, les salles et les terrains de sports. Ils ont été construits des années 1960 à 2000. Il est donc nécessaire de rénover les plus anciens d’entre eux, ce qui est déjà fait depuis plusieurs années. De nouvelles réhabilitations (pour améliorer le confort et réduire la consommation énergétique) sont attendues dans les prochaines années, particulièrement dans les écoles du centre (Cerisaie, Pommes de Pin), construites au début des années 60, dans les équipements sportifs (stade Philippe Porcher en 2017, salles Marc-Jaffret, Robert Chéreau…), au multi-accueil Bidibulle, au Théâtre Ligéria (qui fêtait ses 15 ans en 2016) et au château de Chassay. Les salles Éric-Tabarly et Marcel-Le-Bonniec seront égalent rénovées.

Budget prévisionnel : 2,5 millions d’€.

 

 

pucesbleuespetitDes équipements accessibles - 2017 à 2025

 

Des équipements accessibles - 2017 à 2025

 

Ad’AP pour Agenda d’Accessibilité Programmée. À l’origine, une obligation de l’État de rendre accessible aux personnes à mobilité réduite tous les équipements publics en planifiant des travaux d’adaptation. Au résultat, un engagement de la commune de 2017 à 2025, qui va y consacrer 1 million d’€, à raison de 125 000 € par an. 60 équipements publics sont concernés.

 

 

pucesbleuespetitLz Voyage à Nantes… à Sainte-Luce - Été 2017

 

Un Voyage à Nantes… et Sainte-Luce - Été 2017

 

Pour Sainte-Luce, participer au Voyage à Nantes est un enjeu touristique et économique.

La Sablière ? Le nom a été choisi sur proposition des habitants du village de Bellevue, dont certains se souviennent encore de la sablière installée durant de nombreuses années. Depuis, l'espace, situé à l'angle de la route des Sables et de la promenade de Bellevue, est occupé par une buvette, devenue en 2014 la Guitoune de Samuel. C'est ici, sur ce site à la vue panoramique, que le Voyage à Nantes installe cette semaine La Sablière, l'une des nouvelles étapes de son édition 2017. Le Voyage à Nantes (ou VAN), c'est à la fois l'Office de Tourisme de Nantes Métropole (qui gère aussi bien les Machines de l'île que le château des Ducs) et un parcours culturel et touristique à Nantes et dans l'agglomération. Au cœur de Nantes, les artistes Laurent Pernot, Boris Chouvellon ou Nicolas Darrot occupent cette année l'espace public, la place du Bouffay, la place Royale ou la place Graslin, avec des œuvres insolites et spectaculaires permettant de regarder autrement son environnement familier. Depuis 2012, le succès est au rendez-vous, avec des centaines de milliers de visiteurs et des retombées économiques importantes, notamment en termes de nuitées dans les hôtels et de fréquentation des restaurants. Le Voyage à Nantes n'est pas que Nantais puisque c'est l'agglomération nantaise qui se fait ainsi connaître à l'échelle nationale et européenne. Progressivement, le parcours s'étend, notamment dans le Vignoble et le long de l'itinéraire Loire à Vélo, en plein boom de fréquentation. Après le succès de Mauves Balnéaire l'an dernier, c'est donc au tour de La Sablière de Sainte-Luce de rentrer dans le programme du Voyage à Nantes.

Designers. Pour la commune, l'enjeu est considérable et la volonté du Voyage à Nantes de s'étendre a rejoint celle de Sainte-Luce de promouvoir ses bords de Loire et de valoriser un site exceptionnel. Les gestionnaires successifs de la Buvette de Bellevue puis de la Guitoune de Samuel ont su fidéliser la clientèle, Lucéens ou touristes. L'ouverture de La Sablière devrait conforter le potentiel du site, la mairie ayant souhaité que les clients de la buvette puissent être accueillis toute l'année, même si l'aménagement complet ne se déploiera qu'en juillet et en août. De quoi s'agit-il exactement ? D'un espace de 500 m2 comprenant un mobilier dépliable (bancs, tables, bar et parasols), une petite scène et surtout des gradins pour contempler la Loire. Au total, La Sablière propose une centaine de places assises pour les promeneurs et les touristes. Le Voyage à Nantes a fait appel aux designers nantais Talking Things. Ils ont choisi "un mobilier léger qui privilégie la transparence et vient jouer avec la topographie du site pour profiter pleinement de la vue sur le fleuve. Le mobilier s'accompagne d'accessoires simples, amovibles, chaînables entre eux qui permettent de composer des ambiances différentes, que l'on vienne seul ou à plusieurs". Les parasols rouges identifieront La Sablière, dont le point fort est l'escalier qui permettra de s'asseoir pour contempler un fleuve aux couleurs changeantes d'une heure à l'autre de la journée. La mairie a investi 50 000 € dans l'opération, pour le tourisme, l'économie et l'animation de Sainte-Luce. Le projet est évolutif et, si le succès est au rendez-vous, des animations musicales pourraient voir le jour l'an prochain. De son côté, le VAN réfléchit à d'autres sites. La Sablière ouvre officiellement le samedi 1er juillet et sera inaugurée le 11 juillet par Jean-Guy Alix, maire de Sainte-Luce, Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole et Jean Blaise, directeur du Voyage à Nantes, signe que Sainte-Luce fait désormais partie intégrante de l'aventure du VAN.

Pour l’occasion l’association Au bord du fleuve a publié une gazette sur la Loire (en vente à la librairie les Lucettes). La Sablière, du samedi 1er juillet au 10 septembre. Mobilier en libre accès 7 jours sur 7. Buvette et petite restauration de 11h à 21h. Le site est interdit à la baignade. Les enfants sont sous la responsabilité des adultes qui en ont la garde.

 

 

 

Partager

Suivez-nous sur