Histoire des associations : 70 ans d’Amicale Laïque

amicale

 

L’Amicale Laïque a 70 ans. Retour en arrière sur une association qui a joué un rôle important dans l’histoire locale.
Le livre Construire la cité, publié en 2003 par un groupe d’historiens locaux* offre de précieuses indications sur « la contribution associative à Sainte-Luce ». Le mouvement laïque s’enracine à Sainte-Luce en 1932, dans un contexte d’opposition avec le patronage, notamment pour l’organisation d’une fête de Noël ! L’Amicale Laïque est officiellement créée le 30 juin 1938. Son premier président est André Méon. Elle compte 45 adhérents. Sa principale action : « la défense de l’école publique et la laïcité ».
Sections. Aujourd’hui encore, ses militants restent dans la mémoire collective car leur nom est porté par des équipements : Marcel Le Bonniec, directeur des écoles publiques en 1956 ou Louis Dagorne, qui créé en 1953 la première section de l’Amicale Laïque : la bibliothèque, logée dans l’ancienne école des filles (aujourd’hui salle Dagorne !). Une section basket est créée en 1964. Onze autres sections verront progressivement voir le jour  (badminton, échecs, école du sport, informatique, ludothèque, patchwork, pétanque, rando-club, radiomodélisme, roller skate, troubadours oniriques). Certaines vont prendre leur autonomie, d’autres disparaître. Certaines existent encore, tout comme l’Amicale Laïque, acteur incontournable de la vie lucéenne.

* dont Catherine Lebreton, actuelle présidente de l’Amicale Laïque


Actualisation du mercredi 19 novembre 2008
 

Partager

Suivez-nous sur

Accès rapide