En 2020, de nouvelles perspectives pour l'entrée de Sainte-Luce

Une entrée de ville plus aérée vue depuis la rue René-Coty

 

Début 2020, l'entrée nantaise de Sainte-Luce aura achevé sa mue. L'aménagement du quartier des Indulgences, entre l'ancien cimetière et l'église, sera terminé. Logements, commerces et services (dont un pôle médical) seront intégrés dans un environnement de qualité, avec des liaisons douces et de nouvelles places de stationnement. Travaux à partir de l'été 2018.

 

Le quartier des Indulgences, c'est l'ancien bourg de Sainte-Luce, entre Nantes et l'église. En 1992, le maire Pierre Brasselet lançait une grande opération d'aménagement pour rénover ce quartier vieillissant. La ZAC (Zone d'Aménagement des Indulgences) voit le jour à cette époque, permettant la création de près de 300 logements, la rénovation de l'école Saint-Vincent et la construction d'une nouvelle salle paroissiale.

 

Depuis quelques années, le projet était en suspens. Le maire Jean-Guy Alix et son équipe poursuivent aujourd'hui l'aménagement du quartier, en "l'adaptant aux enjeux du Sainte-Luce d'aujourd'hui : une entrée de Ville plus aérée, le juste équilibre entre un parcours résidentiel pour chaque Lucéen et un urbanisme maîtrisé, le soutien au commerce local, le regroupement des professions médicales".

 

En 2014, la nouvelle municipalité avait refusé un projet d'immeuble de 130 logements le long de la rue René-Coty, car jugé incomplet et trop massif.

 

La mairie a demandé à Nantes Métropole et à son aménageur (Loire-Atlantique développement) un nouveau projet, intégrant non seulement les besoins en logement et locaux commerciaux, mais aussi l'exigence d'une entrée de ville moderne et agréable, avec des déplacements facilités et un environnement de qualité.

 

"Nous voulons mieux affirmer l'identité de l'entrée de Sainte-Luce, explique Jean-Guy Alix, en proposant des espaces publics aux usages mieux définis, une entrée de ville plus accueillante et une meilleure perspective sur l'église".

 

Ambiance conviviale. De l'été 2018 à la fin 2019, 90 logements en accession à la propriété (2 étages + 2 attiques ou 3 étages + 1 attique) seront construits sur 4 bâtiments,  principalement entre la propriété Auvigne et la salle paroissiale, sur l'îlot Coty. Près de 2/3 d'entre eux seront des grands logements, T3 ou T4. Un espace vert central et une ouverture sur la rue René-Coty conféreront à l'ensemble un aspect aéré et une ambiance conviviale.

 

Derrière l'église, l'espace commercial de la Luciole - aujourd'hui enclavé et peu attractif car construit en hauteur - sera remplacé par un nouveau pôle commercial de 380 m2 plus moderne et accessible, avec 4 logements à l'étage. Ce pôle commercial donnera sur une place où un restaurant devrait s'installer. Cet îlot Luciole verra le jour au printemps 2019.

 

L'architecte Rodrigue Goulard et l'urbaniste Benoît Garnier (Agence Magnum) ont conçu le projet pour le promoteur Eiffage immobilier, avec "un souci particulier d'intégration dans l'existant et de respect de l'identité de Sainte-Luce, tout en renforçant l'ambiance centre-ville et dégageant la perspective vers l'église".

 

Un pôle médical est aussi prévu près de la salle paroissiale, permettant de regrouper les professions médicales du centre-ville et de pérenniser leur existence à Sainte-Luce.

 

En raison de sa vétusté et de son caractère peu fonctionnel, le presbytère ne pourra être conservé. Mais la Ville a la volonté de "préserver la tour de ce bâtiment ancien, comme référence au passé de la commune".

 

23 places publiques de parking supplémentaires seront aménagées, auxquelles s'ajouteront plus de 130 parkings privés. En matière de déplacements, une liaison sera créée entre la rue René-Coty et l'école Saint-Vincent, ainsi que des cheminements piétonniers au cœur de l'îlot Coty.

 

La mairie accompagnera les commerçants de la Luciole pour s'installer dans de nouveaux locaux durant la période des travaux ou de façon pérenne, ainsi que la paroisse dans la recherche d'un nouvel emplacement pour le presbytère.

 

Avant le dépôt du permis de construire (fin juillet), la mairie a présenté le projet aux riverains du quartier, habitants, commerçants et paroisse. Les Lucéens seront consultés à la rentrée sur l'aménagement de l'espace public (déplacements, stationnement...).

 

"En 2020, Sainte-Luce sera enfin dotée d'une entrée de ville moderne, agréable et fonctionnelle, répondant aux besoins d'une commune de 15 000 habitants. Les logements proposés enrichiront notre offre de parcours résidentiel, afin que tout Lucéen puisse trouver à chaque période de sa vie un habitat adapté à ses besoins", conclut le maire Jean-Guy Alix.

 

Repères : 90 logements. Des cheminements piétons. 23 places publiques de stationnement supplémentaires et plus de 130 parkings privés. Un pôle médical. Un nouveau pôle commercial et une place piétonne à la Luciole. Travaux de l'été 2018 à fin 2019 (jusqu'au printemps 2019 pour la Luciole).

 

Téléchargez la présentation complète du projet

 

Le nouvel espace commercial de la Luciole

 

Jeudi 13 juillet 2017
 

Partager

Suivez-nous sur

Accès rapide