Agenda 21 : la mairie veut agir durablement

Patrick Myran, conseiller municipal au développement durable et à l'Agenda 21 et Nicolas Béchu, chargé de mission Agenda 21 à la mairie

 

Le développement durable et le respect de l'environnement irriguent bon nombre d'actions de la mairie. La relance de l'Agenda 21 communal sera l'occasion de le rappeler et d'initier de nouvelles actions.

Comme M. Jourdain fait de la prose sans le savoir, Sainte-Luce agit en permanence pour le développement durable sans forcément le dire. Des exemples ? L'épicerie solidaire en 2015, avec des denrées accessibles aux personnes démunies, le tri sélectif des déchets pour les commerçants du centre-ville et du marché (une première dans l'agglomération, en partenariat avec Nantes Métropole), le forum énergie et habitat (organisé chaque année en alternance avec Thouaré), le parcours santé bien-être ou l'extinction de l'éclairage nocturne dans les quartiers pavillonnaires de 0h30 à 5h30. Citons également le développement des pistes cyclables et cheminements doux (route des Sables, coulée des Islettes) et tout le travail en cours sur les déplacements au sein de la commune. Ces différentes actions s'inscrivent à la fois dans le programme d'actions municipales et dans l'Agenda 21 communal. Qu'est ce qu'un Agenda 21 ? Un programme local d'actions en matière de développement durable. Adopté au sommet de la Terre de Rio en 1992, le premier Agenda 21 était un engagement mondial pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et "sauvegarder la planète". Depuis, les états se sont engagés (et certains désengagés...), les régions et les agglomérations également. Ainsi, les 24 communes de Nantes Métropole se sont dotées d'un plan Climat qui s'applique aussi à Sainte-Luce. L'Agenda 21 communal est donc le dernier (ou le premier) maillon d'une chaîne d'engagements territoriaux.

Loire. "L'Agenda 21 existe à Sainte-Luce depuis 2006", explique Patrick Myran, conseiller municipal en charge de l'environnement. L'élu plaide pour la complémentarité et non la rupture d'un mandat à l'autre : "l'Agenda 21 a toujours vécu. Aujourd'hui, nous souhaitons à nouveau mobiliser les habitants et relancer de nouvelles actions. Parmi les idées, un système de navette pour le marché que nous expérimentons, du co-voiturage pour l'école des Tilleuls, des contrôles techniques des vélos, la mise en place de bornes électriques pour les voitures, le ramassage par la commune des déchets verts et la participation à l'opération "Des fleurs au pied des murs" initiée par Nantes Métropole. Nous souhaitons également créer un groupe de travail sur les déplacements doux". Patrick Myran travaille sur ces sujets avec Nicolas Béchu, chargé de mission développement durable au sein des services municipaux : "nous souhaitons également sensibiliser le personnel communal au développement durable, notamment avec un plan de mobilité interne permettant de réduire autant que possible l'usage de la voiture". Dans les prochains mois, la mairie va donc faire vivre son Agenda 21 autour de deux priorités : les déplacements doux (piétons et cyclistes) et la Loire. En 2018, la route du Plessis-Maillard et la rue de la Loire seront ainsi aménagés, la Sablière du Voyage à Nantes connaîtra sa seconde saison. La Ville poursuit également son étude sur l'aménagement touristique et paysager des bords de Loire. Et Patrick Myran verrait bien une journée complète de nettoyage de la commune, dans le prolongement de l'action initiée il y a 15 ans par le RCN Sainte-Luce. Car le développement durable, c'est avant tout l'engagement de tous !

 

Définition

Le développement durable (en Anglais "développement soutenable") est une nouvelle conception de l'intérêt général, appliquée à la croissance économique et reconsidérée à l'échelle mondiale afin de prendre en compte les aspects environnementaux et sociaux d'une planète globalisée. Selon la définition donnée dans le rapport Brundtland de la Commission mondiale sur l'environnement et le développement de l'ONU, où cette expression est apparue pour la première fois en 1987, le développement durable est "un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins". Cette notion s'est imposée à la suite de la prise de conscience progressive, depuis les années 1970, de la finitude écologique de la Terre, liée aux limites planétaires sur le long terme.

 

Encadré

Les 5 axes et les 29 actions de l'Agenda 21

pucesbleuespetitLutter contre le réchauffement climatique (8 actions dont les déplacements doux, le plan de mobilité interne, les économies d'énergie dans les bâtiments)

pucesbleuespetitRéduire les inégalités (6 actions dont la réduction de la fracture numérique, l'accès au territoire des personnes en situation de handicap, l'épicerie sociale, les relations internationales et l'accueil et l'intégration des personnes d'origine étrangère).

pucesbleuespetitRespecter le cadre de vie et l'environnement (5 actions dont une gestion différenciée des espaces verts, la restauration et la protection des espaces boisés, la valorisation écologique des bords de Loire).

pucesbleuespetitProduire et consommer responsable (7 actions dont les achats responsables, jardins familiaux, tri sélectif, réduction des déchets ménagers, réduction de l'impact environnemental des manifestations).

pucesbleuespetitPromouvoir le développement durable (3 actions, des semaines citoyennes thématiques, le développement durable dans le projet éducatif local et l'évaluation de l'Agenda 21).

 

Mardi 6 mars 2018

 

Partager

Suivez-nous sur

Accès rapide